04 février 2016

Si les écoles peuvent quelque chose à la paix

Séparons d’abord deux questions qui ne sont proches que dans l’apparence. La première, de laquelle semble-t-il sont parties les interrogations des bailleurs de fonds, est de savoir comment les écoles s’accommodent des désastres, cataclysmes, catastrophes, au nombre desquels on rangera les conflits armés ; la seconde porte sur l’espoir que l’on pourrait fonder en elles, qu’elles puissent éloigner les conflits, les prévenir, les étouffer dans l’œuf, les circonscrire ou pourquoi pas même les résoudre.   La première des... [Lire la suite]
Posté par Bernard Bleyon à 10:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 janvier 2015

L’introuvable société civile

L’époque a condamné les réformes de cabinet, préparées par des connaisseurs et ordonnées par des autorités, au sens premier de ces termes. La participation de tous à sa conception (quel pandémonium) serait devenue la première des qualités d’une politique, singulièrement en éducation. Je soupçonne qu’il y a dans ce vœu moderne aux apparences démocratiques une forme de dénégation. Chacun sait plus ou moins que, les argents étant comptés et les hiérarchies sociales étant aussi bien installées que les lois de la gravitation, les réformes... [Lire la suite]
Posté par Bernard Bleyon à 15:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 juillet 2013

Exercice de comparaison littéraire

Il y a des lieux et des moments où même celui que l’école intéresse peu comprend dans l’instant ce qui s’y joue et se trouve même capable de l’expliquer, en peu de mots bien choisis qui font mouche. Nicolas Bouvier, de passage en Anatolie à la fin des années 50, nous fait ainsi l’école en dix lignes (L'usage du monde, 1963, Payot - La Découverte, 1985), que chacun prendra plaisir encore aujourd’hui à méditer :  "C'est de cette catégorie d'instituteurs mal payés et mal vêtus que sortaient les idées nouvelles, les... [Lire la suite]
Posté par Bernard Bleyon à 14:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 juillet 2013

Digression spéculative sur le capital humain

  C’est une sorte d’union de raison qui associe le substantif « capital » à l’adjectif « humain », depuis une bonne cinquantaine d’années – c’est à dire depuis bien avant le mariage pour tous. Rien ne les y préparait et l’étymologie de capital, qui renvoie à cheptel, avait tout pour s’opposer en tout ou presque à humain, sauf si l’on assimile  éducation et élevage.  On doit le rapprochement de ces deux mots à la théorie économique, qui a voulu explorer le raisonnement des agents face à l’effort... [Lire la suite]
Posté par Bernard Bleyon à 14:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 juillet 2013

Abécédaire : résultats

Résultats (gestion par les)   Cette expression est très populaire dans la littérature sectorielle contemporaine, il s’agit presque d’une figure imposée des programmes nationaux. Le raisonnement implicite qui a conduit à la populariser est le suivant : les données chiffrées montrent qu’il y a peu de relation entre les moyens dont une école (un lycée, un département, une région, etc.) dispose et les résultats qu’elle présente (aux examens, par exemple, ou à des tests auxquels on soumet les enfants). Les écoles bien dotées... [Lire la suite]
Posté par Bernard Bleyon à 15:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 juillet 2013

Abécédaire : soutenable

Soutenable  Se dit d’une politique dont les coûts n’excèdent pas trop les ressources. L’adjectif soutenable sert le plus souvent à qualifier une politique future, mais l’exploration de son sens gagne à être ancré dans le passé. Si l’on cherche à estimer si une politique future visant l’expansion scolaire rapide et l’achèvement primaire universel dans un pays subsaharien est soutenable ou non, la réponse aura de grandes chances d’être négative. Le cadre d’action de Dakar, les financements nouveaux par l’initiative Fast-Track... [Lire la suite]
Posté par Bernard Bleyon à 14:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 juin 2013

Digression spéculative sur les programmes sectoriels vus comme un genre littéraire

La littérature des plans sectoriels africains de développement de l’éducation est maintenant abondante. A défaut d’être variée, elle constitue un genre littéraire contemporain, avec ses règles, ses constances, ses références et parfois une petite nouveauté. Plus exactement, il peut être riche de voir cet ensemble comme un genre littéraire et de le questionner comme tel, même si les auteurs plus ou moins anonymes ou collectifs de chacun des avatars n’ont jamais conçu d’ambition de ce genre. Les constantes lexicales et stylistiques... [Lire la suite]
Posté par Bernard Bleyon à 15:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,